Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
la pointe St Mathieu à pied

la pointe St Mathieu à pied

Voyage à pied réflexion pédestre carnet de route méditation la vie difficultés souvenirs plaisir

Carnet de Route N°6

D.R. Le 14 -06 – 2016

CARNET DE ROUTE

N ° 6

Aujourd’hui la promenade est splendide, car il a plu la veille en abondance. D ‘ ailleurs, la couleur de l’ eau a changé. Il y a de petites gouttes blanches par ci par là qui ne se mélangeaient pas, pendant qq instants. Une anomalie. Je ne comprends pas .

Est – ce que ce sont là de minuscule gouttes de pluie encapsulées par de l’ air, ou des grêlons ?

Toujours est – il que cela restait sur la surface .

Grosse satisfaction ; j’ ai fait 13 Km, j ‘ en suis sûr ; et je ne souffre d’ aucun problèmes au pied.

Je reviens sur mon problème de téléphone.

Que faire quand vous êtes en rase campagne, avec de l’ argent, certes, une carte de crédit, des papiers d’ identité, MAIS que votre tel est en panne ?

Vous avez fait vos Km, et là, il n’ y a pas de pont pour traverser le canal. Ce n’ est donc pas systématique. Il vous faut faire 2 km de plus pour le moins.

Bon, je vais appeler l’ auberge qu’ ils m’ envoient un taxi.

Vous faites le n°, et là mauvaise surprise, votre tel s’ évanouit. Vous recommencez, il y avait de la batterie la dernière fois que je l’ ai utilisé.

Oui, c’ est un tel de l’ ancienne génération. Exprès, son autonomie est d’ une semaine environ. Les nouveaux, qui ont des applis bien supérieures, mais il faut recharger tous les jours ! Impossible pour moi.

Donc, comme un réservoir de voiture, vous roulez, et vous êtes toujours sur le plein, vous roulez toujours, cela descend lentement, vous vous félicitez de votre conduite coulée, et en qq Km vous voilà dans le rouge.

Je pars pour rejoindre l’ écluse précédente. Stop. Ne pas commettre toutes les erreurs ; reprenons le topo-guide. Ce n’ est pas évident. Je reviens sur mes pas. Une dame, la cinquantaine, promène son chien. L écluse suivante est à 4 km 6. Mais me dit- elle il y a un pont à moins de 2 Km.

Les femmes habituellement n’ ont pas la notion des distances. Je me méfie donc un peu.

De toutes façons je n’ ai plus d’ autres choix. C ‘ est elle qui avait raison. Me voilà bientôt sur la

Nationale, a un rond- point, en plus.

Clément m’ a rappelé à 2 reprises que le stop, c’ est intelligent, on peut bavarder avec des inconnus sympas. Que les gens aiment à rendre service, etc.…

Chante beau merle !

C.R. 6 1/ 2

Cela fait bien longtemps, que je sais que je ne serai jamais pris. Qui veut un vieux dans sa voiture ?

Personne !

Je n’ ai pas d’ autre choix. J ‘ essaye 5 mn, je ne suis pas très fier de moi. Rien, personne, nada !

Quoi faire ?

Je vais aller au village qui semble proche, et je trouverai bien qq’ un pour me prêter son tel.

Allez, on y va. Sur ma gauche, superbe pigeonnier.

Bonne surprise un abri-bus, à 300 m. Théoriquement, il en passe un dans 3 / 4 d’ heure. Devant, de l’ autre côté de la route, un homme travaille dans son jardin. Je vais le voir pour qu’ il me prête son tel. Le temps, à ma vitesse, d’ arriver, il a disparu.

Zut, il va revenir, sans doute, j’ attends donc au portail ouvert. Une voiture arrive se gare à proximité, veut elle venir ici ? je me retire un peu, et effectivement, c’ est la proprio, qui rentre avec sa fille. Je salue, sa fenêtre est ouverte, je lui demande de me prêter son tel, ou si elle peut m’ appeler le N° de l’ auberge. Son regard est aussi noir que du charbon.

Elle m’ assure qu’ il est en panne.

Je suis furieux.

J ‘ ai une demi- heure devant moi. Je vais voir si je ne trouve pas qq ‘un dans son jardin. Ah ! Un bâtiment neuf avec un drapeau en façade . La gendarmerie sans doute, je suis sauvé !

Eh bien non ! Un particulier qui veut honorer le foot, sans doute ; on est dans l’ euro. Je continue, tiens, un dentiste. Cela devrait marcher. Je rentre, personne, je n’ ose pas m’ installer dans la salle d’ attente. C ‘ est long, très long.

Enfin, une personne sort, je vais pouvoir lui parler ? Non. Elle a son tel collé à l’ oreille. Je pense, sans en être sûr, que la dentiste l’ a envoyé pour « m’espionner ». Cela dure encore un peu, et tout le monde arrive ensemble, l’ enfant, sa maman et la dentiste, qui ne s’ occupe pas de moi et parle des papiers à remplir, enfin, elle se tourne vers moi : « Monsieur ? »

Mon tel est en panne peut- elle m’ appeler un N°, je réglerai qu’ elle en soit sûre.

Bingo, elle me tend son smartphone, et je demande à l’ auberge de m’ envoyer un taxi.

Mais en m’ entendant, la petite dame grosse, me dit qu’ elle en connaît un, elle, et même qu’ il a une si jolie voiture.

Peut- il venir rapidement ?

Plus vite encore que je pensais, il devait attendre juste à côté. Comme un vautour sur sa branche.

Moi, j’ en suis heureux.

Il m’ amène jusqu’ à l’ auberge.

Voilà une sacrée aventure à 30 km de chez vous.

1 Fois, pas 2. Mon tel, j’ y veillerai à l’ avenir.

C.R. 6 2 / 2

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article