Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
la pointe St Mathieu à pied

la pointe St Mathieu à pied

Voyage à pied réflexion pédestre carnet de route méditation la vie difficultés souvenirs plaisir

Carnet de Route N° 10

D.R. Tlse le, 03 - 07 - 2016

CARNET DE ROUTE

N° 10

Finalement, je me serai arrêté 2 jours en raison des fortes chaleurs et l’ absence d’ ombre. En chemin, je rencontre un groupe d’ ados, ils sont polis, me disent bonjour, ils sont en maillot de bain, j’ en profite pour leur demander s’ ils se baignent ?

Oui, bien sûr !

Ah ! Que c’ est bien, des jeunes normaux ! Cela existe donc encore ?

J ‘ en ai rencontré 3 autres, ils montaient sur le toit de l’ office de tourisme, et plutôt que de redescendre de la même façon ils vont au bord du toit, ils sont à 3,50m du sol, et ils sautent, en ce recevant mal au sol, je me prépare à appeler les pompiers, mais non, ils n’ ont rien.

Ils font route vers moi, qq mots et je leur demande leur âge ; combien diriez vous ? Question piège, mais on ne va pas perdre son temps : 10 - 12 ans ?

Perdu ! Ils en ont 15 et sont vexés. Ils me plaisantent alors sur mon âge. Bon, cela reste

bon – enfant.

Il y a récré et je longe une cour d’ école primaire, je suis effrayé de constater que les 3/4 ou peut-être les 4/5 des enfants sont de couleur.

Vive les lâches comme Mitterrant, Chirac, etc. Il faudra combien de siècles et de guerre( ? )

civile (?) pour recréer une cohésion nationale ? Une culture, une coutume , des usages …..

Un peu plus loin un héron, plus petit que le premier passe et va se planquer dans d’ anciens bâtiments industriels très laids.

Est- ce que j’ ai bien calculé ? Où est passé ce pont – canal ( j’ appelais ça des viaduc, moi ) ; Je tire la patte, et derrière un pont routier, le voilà, bien rectiligne.

C ‘ est vrai qu’ il a de la gueule ce pont et les matériaux sont de qualité. On surplombe la Garonne mais aussi, 3 ou 4 routes, une voie de chemin de fer….

Et à sa fin, une jolie halte, bien verte, bien fraîche.

Très agréable cette fin de parcours.

Le lendemain, je me trompe, et je m’ en félicite, je prends une allée cavalière, Les cyclistes sont de l’ autre côté. Je suis enchanté de ma promenade.

C.R. 10 1/ 2

Un panneau interdit la poursuite du chemin pour des raisons de travaux.

Je passe outre, et là encore, je suis seul. Effectivement, je ne gêne personne en passant et poursuis toujours seul.

Face à moi arrive alors un petit écureuil les poils gonflés comme un chat prêt à la bataille, il fait de petits bonds et stoppe à 3 m de moi.

On se regarde, « c’ est mon territoire ici, casse toi , sale c….» me dit-il.

Je comprends parfaitement.

Doucement, je lui dit qu’ il exagère un peu, et que je dois continuer.

Pas question !

Il ne bouge pas, toujours en boule, les yeux protubérants, ronds comme des noisettes ; alors avec calme et détermination, j’ avance.

Un pas : rien.

Un autre, et tout étonné de mon audace, il disparaît dans les herbes du talus.

Un petit écureuil, bien jeune, qui fait son apprentissage de la vie.

C.R. 10 2 / 2

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article